Impliquer les collaborateurs dans les missions de l’entreprise est indispensable pour la réaliser jusqu’au bout. Pour le faire, avoir des objectifs efficaces et clairs est important afin de tirer le potentiel et une implication maximale de chacun. Dans ce sens, les théories de Locke & Latham sur les objectifs sont de merveilleuses sources d’enseignement. Découvrons ensemble leurs histoires et comment les appliquer. 

L’histoire des théories de Locke & Latham 

Edwin Locke est un professeur universitaire américain du Maryland, spécialisé dans le leadership et la motivation. Tout au long de sa carrière, il a étudié la relation entre la personnalité des individus et le rendement au travail. Dans les années 70, il développe une théorie mettant en avant les liens existants entre les objectifs et la motivation des collaborateurs

Au fur et à mesure, Edwin Locke a enrichi sa théorie. Il a réussi à montrer que la création d’objectifs clairs et précis avait un meilleur impact sur les travailleurs que des objectifs flous. Par exemple, il est plus efficace de dire « Augmentez votre rendement de 20% » plutôt que :  » Je veux que tu sois plus performant cette année « .

Dans les années 90, Edwin Locke va être accompagné de Gary Latham, un autre chercheur pour compléter la théorie pour définir 5 principes à suivre : clarté, complexité, défi, engagement et feedback. En 2003, la “ goal setting theory “ est classée au premier rang des théories importantes du champ management/comportement organisationnel. 

L’application 

Les théories de Locke et Latham sur les objectifs se basent sur 5 principes élémentaires à appliquer : 

1) Clarté : Définir des objectifs clairs

Pour démarrer du bon pied, les objectifs doivent être clairs, précis et concis tout en étant datés dans le temps et l’espace. Ceci permet à chacun, collaborateur comme manager d’être concentré sur l’objectif principal sans se disperser. Les limites de l’objectif sont annoncées et ne laissent place à aucun doute. 

Afin d’afficher l’objectif à tous, pensez à le formaliser à l’écrit comme le dicton dit  “ Les paroles s’envolent, les écrits restent “.

Ronnie Overgor / Unsplash

2) Complexité : Rester simple

Donner trop d’informations parfois futiles peut engendrer de la confusion. Il est inutile de transmettre beaucoup de détails ou d’anticiper comme un joueur d’échecs chaque scénario. Pour favoriser le relais de l’objectif parmi vos collaborateurs, réfléchissez à produire un schéma simple pour représenter les étapes du projet ou de procéder à une liste d’étapes en très peu de points. 

Pablo Arroyo / Unsplash

3) Défi : Avoir des défis engageants 

Pour impliquer les collaborateurs dans un objectif, ayez des objectifs assez challengeants car comme disait Pierre Corneille “ A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. ”. Il est important que le défi soit suffisamment élevé mais aussi suffisamment atteignable. Dans le cas contraire, les collaborateurs pourraient se décourager durant la réalisation du projet. En fin d’objectif, une récompense à la hauteur du défi doit s’accompagner pour féliciter le travail de chacun. 

Afin d’avoir des défis engageants correspondant aux attentes de chacun, pensez à en discuter au préalable avec vos collaborateurs. 

Jaco Pretorius / Unsplash

4) Engagement : Obtenir un véritable accord 

Pour que tout le monde adhère au projet, il faut que chacun accepte les différents objectifs. Impliquez les collaborateurs lors de la création de la fixation des objectifs afin d’être sûr que les différents parties soient totalement d’accord. 

Organisez des réunions pour en discuter sereinement autour d’une table pour que chacun puisse s’exprimer dans un cadre idéal. 

Cytonn photography / Unsplash

5) Feedback : Opter pour les feedback mutuels

Quand l’objectif est fixé et accepté par tous, il est important de faire des feedbacks réguliers à vos différents collaborateurs tout en étant aussi à l’écoute de leurs retours. Les fins de réunions sont des moments idéales pour échanger avec votre équipe pour des considérations collectives afin d’effectuer des réajustements si nécessaires.  

Il est également recommandé de rencontrer individuellement d’une manière régulière chacun de vos collaborateurs afin de faire le point sur sa progression, donner votre impression sur sa performance et entendre en retour les difficultés qu’il peut rencontrer.

Charles Deluvio / Unsplash

À présent, à vous d’essayer d’appliquer cette trame des objectifs efficaces avec Locke & Latham dans votre entreprise ou dans votre équipe. À une échelle individuelle, ces objectifs peuvent être aussi adaptés à vous. Pensez à prendre rendez-vous avec moi via mon Agenda Calendly pour être accompagné dans cette voie afin de réaliser vos objectifs entrepreneuriaux ou personnels.