Stress submergé
Photo by Ian on Unsplash

Bon ou mauvais stress, en fait, il n’y a pas vraiment de différence entre les deux, car on parle de la même chose.

Le stress est une réaction naturelle de notre organisme. 

Il s’agit d’une réponse aux demandes ou sollicitations exercées sur celui-ci.

Il fait chaud, on transpire, on doit courir après le bus, on sécrète de l’adrenaline…

On nous annonce un confinement, on pense qu’on va manquer de papier toilette et on se demande si on va pouvoir le supporter…

Oui, le stress peut entrainer des réactions que l’on regrette parfois, mais ça c’est un autre problème !

Mon précieux… Gollum, Le Seigneur des Anneaux et Scrat,  L’Âge de Glace (street art)

Maintenant parlons du stress AU TRAVAIL.

Au travail, notre organisme va réagir à des situations de travail face auxquelles nous avons (pensons avoir)  l’obligation de répondre.

Quand nous avons les ressources, le temps, la connaissance, l’information, l’autonomie… le stress n’est pas perceptible. Tout va bien.

Par contre quand elles manquent ou que nous avons le SENTIMENT qu’elles manquent, le stress devient perceptible. Il se manifeste sous forme émotionnelle, physique, cognitive.

Il va permettre aux uns de se concentrer sur une tâche en mode robot, aux autres de trouver une solution en mode Warrior et d’autres vont se mettre à bugger.

Mais là encore c’est normal. Rambo ou Lézard, combat / fuite ou inhibition, nous sommes programmés pour protéger notre vie.  Et ouf tout va bien à la fin.

Stress : Ensemble des réactions que peuvent avoir des employés lorsqu’ils sont confrontés à des exigences et à des pressions professionnelles qui ne correspondent pas à leurs capacités ni à leurs connaissances, entraînant une remise en cause de leur aptitude à pouvoir faire face à ces situations.

Organisation mondiale de la Sante (OMS)

Malheureusement, cet état d’adaptation peut être permanent, latent, plus ou moins perceptible (à force on ne le voit plus puisqu’il est toujours là).

C’est cette forme, la suradaptation, qu’il faut repérer avant qu’il ne soit trop tard. Car si cela fait du bien d’être en mode Rambo, c’est comme dans les jeux vidéos, la jauge « vie » ou « ressource » s’épuise.

D’où des répercussions sur la santé comme les maladies cardiovasculaires, les TMS… le burnout.

Dans le prochain post je vous dirais les signes à repérer pour éviter le pire.

En attendant, dites-moi quelle est votre tendance naturelle face à une situation stressante : Rambo, Robot ou Lézard ?

Et si vous voulez plus de ressources sur le stress, vous pouvez suivre cette formation, ou découvrir les autres posts sur le stress, inscrivez-vous sur le site.