Ces dernières années, les risques psychosociaux ou RPS ont connu une importante augmentation au travail. Les managers les subissent quotidiennement à des degrés différents. Focus sur le manager face aux risques psychosociaux

À voir aussi : À quoi sert le coaching professionnel ?

Quand on parle de risques psychosociaux ou RPS au travail, on pense souvent à tort qu’ils affectent seulement les employés, cependant en ces temps troubles, les managers eux aussi sont durement touchés par les RPS. Aujourd’hui, le manager doit gérer l’incertitude. Il avance à tâtons du fait d’un climat économique et social tout aussi compliqué que flou. Plus que jamais, il est enclin à subir la pression. 

(Source : Unplash)

C’est quoi les RPS ?  

Le Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion définit les risques psychosociaux comme : “ Les risques pour la santé physique et mentale des travailleurs. Leurs causes sont à rechercher à la fois dans les conditions d’emploi, les facteurs liés à l’organisation du travail et aux relations de travail. ”

Les risques psychosociaux se divisent en 3 catégories : 

  • Stress : déséquilibres entre contraintes et ressources
  • Violences externes : insultes, menaces, incivilités
  • Violences internes : harcèlement moral ou sexuel, conflits exacerbés

Les RPS peuvent entraîner des conséquences tels que : des maladies cardiovasculaires, des troubles musculosquelettiques, de l’anxiété et la dépression, de l’épuisement professionnel ou burn-out, le suicide. 

(Source : INRS)

 Le manager, cible des RPS

Le manager est potentiellement une cible des risques psychosociaux pour plusieurs raisons :

  • sa position dans l’entreprise : il est le lien entre l’équipe qui réalise et la direction qui pilote les projets. Il doit répondre aux exigences parfois opposées des deux côtés.
  • l’évolution et les méthodes de travail : manque de ressources humaines et techniques face aux outils et objectifs qui changent constamment. 
  • l’évolution du rapport au travail : les employés qu’importe leur position dans l’entreprise veulent désormais avoir un travail épanouissant et ayant du sens pour eux, pour avoir une meilleure qualité de vie au travail. (lien vers : http://www.evizeoconseil.fr/comment-agir-sur-lengagement-de-vos-salaries/)
  • il n’est pas perçu comme une cible : personne, ni l’équipe, ni la direction ne voit le manager comme quelqu’un exposé aux RPS malgré la complexité du rôle de manager. Il a aussi tendance à s’oublier lui-même dans la réalisation des projets de l’entreprise.

Pour en savoir plus sur les RPS concernant les employés et managers ou augmenter sa qualité de vie au travail, vous pouvez prendre rendez-vous avec moi via mon Agenda Calendly